Leo

Il s’agit de ma quatrième collaboration en tant que chef opérateur du son, avec le réalisateur de films documentaires Sebastiano d’Ayala Valva (Adapté(s)Performants, Autrement, Giacinto Scelsi – Le premier mouvement de l’immobile).

 

Comment peut-on, au XXIe siècle, parler encore de la Shoah?
Alors que les derniers témoins disparaissent, comment éviter que les lieux de mémoire et les livres d’Histoire ne deviennent les seuls dépositaires de ce passé? Comment réaffirmer l’une des ambitions premières de l’Europe: la proclamation du « plus jamais ça »?
En renouvelant la transmission de la mémoire de la Shoah, le projet Convoi 77 tente de répondre à ces questions. Le documentaire suit sa mise en œuvre au collège Charles-Péguy de Palaiseau. Le temps d’une année scolaire, il accompagne des élèves de 3ème qui, avec leur enseignante d’histoire, mènent une véritable enquête pour reconstruire la vie d’un déporté, avant et après son arrestation.
Chronique d’une enquête collective, récit d’un apprentissage, le film est aussi un regard sur l’adolescence.

Produit par Kanari films, en coproduction avec Demain! et l’association « Familles et amis des déportés du Convoi 77 » présidée par Georges Mayer
Avec la participation du CNC, de la DPMA Ministère des Armées, de la Société Nationale SNCF, de la Procirep et de l’Angoa
Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah