Souvenez-Vous Monsieur de Koninck

Les premières minutes du film

Lorsque mon ami Guillaume Chevalier m’a annoncé qu’il voulait tourner une fiction fantastique et sociale, sur fond de sidérurgie et de « men in black franchouillards », je l’ai suivi illico. Nous sommes allés tourner (en 16mm) pendant une semaine à Dunkerque. J’étais seul pour la prise de son ce qui était amplement suffisant car il s’agissait de capter quelques directs éparses et « installés ». Par contre lors du montage son, en plus d’une voix-off et d’une musique narrativement très présentes, il y avait énormément de matière sonore à fabriquer et à ajouter: ambiances, effets et bruitages très particuliers, sound design, industriel, mécanique, électronique, psychique et sci-fi. L’étape du mixage, opérée par Maxence Dusserre, fut aussi particulièrement délicate.

 

imgaffiche-778 vlcsnap-2014-11-09-11h19m40s90Deux Photogrammes – Chef opérateur : Eric Alirol

Une fiction fantastique et sociale de quinze minutes, sur fond de sidérurgie. Le sujet peut paraître profondément noir, mais donnera forcément à penser dans le contexte actuel de crise. En mettant en scène un ancien ouvrier métallurgiste dunkerquois, Guillaume Chevalier, veut jouer sur les ressorts d’un homme, Gérard De Koninck, qui se retrouve interné après une tentative de suicide, pour avoir « pété les plombs ». Une histoire surprenante mêlant crise sociale et… surnaturel. « Dans l’histoire, je veux qu’on ne sache pas si c’est à cause du travail ou d’un élément fantastique ». Le film verra ainsi l’intervention d’une figure iconique, Claude François, parasitant encore un peu plus l’esprit de Gérard De Koninck.

Claire HOHWEYER

Le Phare Dunkerquois

 

Festivals :

Tournez court 2014, Saint Etienne, France.
Court Métrange 2014, Rennes, France.