Ces dames

Le montage son d’un documentaire est souvent chose délicate. Il faut apporter des sensations et de la sensibilité au réel mais sans pour autant le corrompre. Dans Ces dames, nous avons par exemple construit une séquence assez particulière… Afin d’isoler l’activité d’un seul personnage parmi d’autres, nous avons bruité ses actions et dénaturé le son direct (abaissement des aigus). Ainsi cette simulation de bulle sonore est un moment en suspend, lors duquel le montage son se fait d’avantage ressentir, créant ainsi un contraste appuyé avec d’autres parties du film traitées avec un réalisme parfois brutal.

Un extrait du film (mix TV LtRt)

 
A la limite du dogmatisme, Juliette Bailly s’est fixée d’autres choix de réalisation ambitieux, notamment à travers sa méthode de cadrage et de montage, télescopant un univers extrêmement rude et à la fois intime.
 

vlcsnap-2014-12-14-18h23m54s112vlcsnap-2014-12-14-18h19m59s160

vlcsnap-2014-12-14-18h27m00s175vlcsnap-2014-12-14-18h26m49s25

Photogrammes

 

Il existe 135 Caarud aujourd’hui en France. Tous proposent un accueil mixte, à 80% masculin et à 20% féminin.
Exception faite de la Boutique 18, Caarud de l’association Charonne située Porte de la Chapelle à Paris, dont l’aménagement spécifique permet la présence d’un espace mixte ainsi que celui d’un espace entièrement dédié aux femmes.
Le documentaire se concentre ici sur le quotidien de quelques unes d’entre elles au sein de ce deuxième espace où il leur est possible d’y prendre une douche, de s’y reposer et d’échanger librement.
Des éducateurs et une socio esthéticienne sont présents sur place pour leur apporter des soins si nécessaires et les accompagner vers une (re)considération d’elles-mêmes.
33 min – HD – Couleur
Auteur-Réalisateur : Juliette Bailly
Producteur délégué : Mathias Hihn
Image : Cyrille Hubert
Prise de son : Jules Valeur
Montage : Marion Plantier
Montage son : Lucas Héberlé
Bruitage : Aurélien Bianco
Mixage : Romain Ozanne